ONYCHOMYCOSE

Saviez-vous que les ongles des pieds sont infectés environ 10 fois plus que les ongles de mains? Parmi les infections possibles, il y a l’onychomycose, aussi appelée mycose des ongles ou encore mycose unguéale. Il s’agit d’une maladie fréquente et contagieuse. En effet, environ plus de la moitié des infections de l’ongle sont en fait des onychomycoses.

 

Causes et symptômes

 

Contrairement à la majorité des infections des ongles, l’onychomycose n’est généralement pas provoquée par une moisissure, mais bien par une infection fongique par un dermatophyte (champignons microscopiques). Elle est causée par un excès d’humidité des pieds où des champignons microscopiques y trouvent leur nid en proliférant. Ces derniers s’alimentent de la kératine qui est en fait la protéine de l’ongle. Certains patients sont plus à risque de contracter ce phénomène comme les personnes âgées, les diabétiques, les personnes souffrant d’abord de pied d’athlète ainsi que les personnes de sexe masculin.

Cette infection est très fréquente. L’ongle infecté peut avoir changé de couleur ou de forme, sembler plus fragile, s’effriter ou encore s’épaissir. Dans la majorité des cas, l’infection affectera sous l’ongle et une coloration variant de jaune à brun sera présente.

 

Diagnostic et traitement

 

L’onychomycose ne guérit que très rarement par elle-même, sans traitement, et elle peut causer des dommages permanents. De ce fait, la consultation d’un professionnel de la santé est importante. En effet, les podiatres sont en mesure d’établir un diagnostic et un traitement adéquat pour les cas d’infection des ongles comme l’onychomycose. Dès qu’un changement de l’ongle est constaté comme l’épaississement ou le changement de couleur la consultation est suggérée. Des mesures peuvent être prises à la maison en attendant le traitement d’un professionnel comme éviter de marcher pieds nus dans les endroits publics, retirer dès que possible la chaussure pour laisser le pied respirer, bien laver et bien assécher les pieds ainsi que de maintenir les ongles courts. Par la suite, le podiatre peut effectuer d’abord un examen microscopique et ensuite une culture pour s’assurer qu’il s’agit bien d’onychomycose et non de psoriasis ou de traumatismes  répétés sur l’ongle par exemple. Une fois le diagnostic posé, deux principaux traitements sont offerts. Le premier est sous forme de comprimé oral et l’autre sous forme d’application topique. Le choix du traitement devra être déterminé en fonction des caractéristiques du patient, de sa condition et de son historique médical. N’hésitez donc pas à contacter votre podiatre, car la santé de vos pieds leur tient à cœur!

0 0
Feed