LE NÉVROME DE MORTON

Le névrome de Morton? La Métatarsalgie de Morton? Le syndrome de Morton? Il s’agit en fait de la même pathologie. Cette problématique provient d’une enflure des nerfs interdigitaux se situant sous le pied entre le 3e et le 4e orteil.


Symptômes


Les symptômes de ce trouble se manifestent généralement par une forte douleur entre le 3e et le 4e orteil. Celle-ci peut être très intense et elle peut même provoquer des engourdissements ou bien s’apparenter à celle d’une brûlure ou d’une décharge électrique. Cette douleur se fait ressentir majoritairement en position debout ou en action. 


Causes


Les causes du névrome sont plutôt nombreuses. Il existe en effet plusieurs éléments pouvant participer au développement de cette pathologie. Le port d’une chaussure inadéquate pour votre pied comme les souliers trop étroits ou trop courts. C’est d’ailleurs en partie pour cela que les femmes sont davantage touchées par cette problématique. De plus, des troubles biomécaniques ainsi que la pratique divers sports exerçant de la pression sur les pieds peuvent favoriser la croissance du névrome. 


Diagnostic et traitements


D’abord, il est suggéré de vérifier la largeur de vos chaussures et de diminuer l’activité physique qui cause la douleur. Si cette dernière persiste, une visite chez un professionnel de la santé s’impose. Effectivement, le podiatre est en mesure de diagnostiquer cette pathologie et de vous traiter. Le diagnostic est important pour pouvoir déterminer le traitement adéquat pour vous, car l’arthrite et la présence d’une fracture de stress d’un métatarse ont des symptômes s’apparentant à ceux du névrome de Morton. Pour y arriver, le podiatre peut avoir recours à des tests d’imagerie comme l’échographie qui permet de voir si le nerf est atteint ou la radiographie qui peut permettre de voir des problématiques osseuses qui peuvent y être associées. Une fois le diagnostic posé, le podiatre pourra entamer le traitement. Dans les cas moins sévères, la mobilisation de la région pourra être faite par des thérapies manuelles, laser thérapeutique, thérapie par ondes de choc, infiltration échoguidée, un bandage et le port d’une chaussure adaptée. Au besoin, une orthèse plantaire pourrait vous être prescrite. Celle-ci réduira la pression mise sur l’avant du pied en plus de le stabiliser. Si aucun des traitements ne fonctionnent, le tout pourrait aller jusqu’à la chirurgie qui consiste à enlever le nerf.

0 0
Feed